Le développement international de l’entreprise

Introduction :

Toute entreprise vise à se développer, c’est la finalité même d’une entreprise. Le développement peut se faire à différents niveaux : local, régional, national et international. Ce développement quel qu’il soit ne doit pas être considéré comme une opération ponctuelle, c’est un engagement long qui doit être pensé et travaillé. L’export est aujourd’hui fortement encouragé par les pouvoirs publics. Cependant c’est une démarche complexe qui requiert des compétences, des atouts et des prises de décisions stratégiques qui vont engager l’avenir de l’entreprise.

Pourquoi se tourner vers l’international ?

L’entreprise se tourne vers l’international pour des raisons stratégiques. On observe le facteur de la motivation du dirigeant pour les PME. Cela permet également de développer l’image de marque et la notoriété de l’entreprise.

L’entreprise s’oriente vers l’international aussi pour des raisons commerciales. On parle également de diversification géographique et de réduction du risque en diversifiant le portefeuille de clientèle. Parfois, il peut s’agir d’écouler un surplus de production.

Enfin, les raisons économiques telles que gagner en compétitivité, faire des économies d’échelle ou optimiser la capacité de production sont des motivations supplémentaires poussant les entreprises vers l’international.

Les principaux risques :

Une mauvaise identification des attentes de la demande ou des spécificités du marché.

La sous-estimation des coûts : accès au marché, exploitation, distance physique ( transport).

L’instabilité de l’environnement international qui peut évoluer très rapidement. On pense notamment aux réglementations, instabilité politique, taux de change, etc…

Les niveaux d’internationalisations :

Les moyens de présence à l’international :

  • Vendre depuis son pays d’origine : site internet, force de vente
  • S’implanter dans le pays : partenariat, filiale

Conclusion :

Pour réussir son internationalisation, l’entreprise doit la préparer, s’interroger sur ses objectifs, ses moyens mais aussi maitriser (via une collecte d’informations) les caractéristiques du marché visé et enfin prendre les bonnes décisions stratégiques.

Laisser un commentaire Annuler la réponse.

Quitter la version mobile